La Commission européenne prône l’économie circulaire, Valorplast a 20 ans d’expérience

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

L’économie circulaire est un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable. Son objectif est de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières, et des sources d’énergies non renouvelables.
L’économie circulaire se veut plus « écologiquement vertueuse » que les modèles économiques classiques.
Elle promeut pour cela un système économique et industriel sobre en carbone, en énergie et en ressources naturelles, qui s’appuie notamment sur l’éco-conception des produits, ce qui favorise leur recyclage au meilleur coût et leur réemploi dans l’industrie en tant que matière première.
Elle doit permettre en outre de développer des synergies entre les acteurs d’une même chaîne au profit de l’emploi et de la création de valeur ajoutée au travers de boucles locales.

Le 2 juillet dernier la Commission Européenne a fixé des objectifs de recyclage plus ambitieux ce qui permettra de :

  • créer de nouveaux emplois,
  • renforcer la compétitivité de l’Europe en réduisant la demande des ressources rares et onéreuses,
  • diminuer les incidences sur l’environnement et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dès sa création en 1993, l’économie circulaire a été au cœur des valeurs et des choix de Valorplast pour la reprise des emballages plastiques ménagers :

Eco-conception : 

Valorplast est membre fondateur, avec Eco-Emballages et ELIPSO, du COTREP (COmité Technique de Recyclage des Emballages Plastiques), et aide ainsi les industriels à prendre en compte la recyclabilité d’un emballage lors de sa conception.

Recyclage de proximité : 

Valorplast a contribué depuis 20 ans au développement d’une industrie du recyclage française en approvisionnant en priorité les usines les plus proches. Cette politique volontariste a permis de :

  • créer des emplois en France,
  • recycler dans des installations conformes à la législation européenne (environnement, social, traçabilité, sécurité),
  • pérenniser l’industrie du recyclage,
  • respecter le principe de proximité visant à « gérer les déchets au plus près du lieu de production » de la Directive-Cadre relative aux déchets.

Transport optimisé: 

Le choix de Valorplast de travailler principalement avec des recycleurs français permet de réduire les distances de transport et les émissions de polluants. Mais Valorplast va plus loin et travaille de préférence avec des transporteurs français, ce qui permet de :

  • maintenir les emplois en France,
  • garantir des transports Respectueux de la législation européenne (social, traçabilité, sécurité),
  • optimiser les chargements,
  • développer le transport alternatif (ferroviaire, fluvial et maritime),
  • réduire les émissions de CO2 grâce à l’engagement des transporteurs français (Charte ADEME– Objectif CO2).

Lien entre les différents acteurs : 

Maillon central du recyclage des emballages plastiques, Valorplast a pris des engagements pérennes auprès des collectivités locales et des industriels recycleurs. Il propose un contrat solidaire qui garantit aux collectivités une égalité de traitement et une couverture « universelle », ainsi qu’un approvisionnement dans la durée aux usines de recyclage, assurant ainsi:

  • la reprise des emballages plastiques triés, quels que soient les aléas du marché,
  • un prix juste pour tous les acteurs (collectivités et recycleurs),
  • une traçabilité complète et une transparence sur les destinations et débouchés.

Ainsi l’action de Valorplast s’inscrit bien dans le cadre d’une économie circulaire, dans laquelle tous les acteurs contribuent ensemble à la réussite du dispositif de recyclage des emballages plastiques ménagers.

Pour en savoir + sur l’économie circulaire >