Valorplast poursuit les investigations pour développer le recyclage des emballages en polystyrène (PS)

Sous l’impulsion du secteur des produits laitiers frais représenté par SYNDIFRAIS, CITEO, VALORPLAST et plusieurs entreprises utilisatrices d’emballages en polystyrène (notamment : AGROMOUSQUETAIRES ; Groupe BIGARD ; COOPERL ARC ATLANTIQUE ; EURIAL UF ; LACTALIS ; Groupe LDC ; TRIBALLAT NOYAL ; YEO FRAIS ; YOPLAIT) annoncent la formation du « Consortium PS25 » dédié à la réflexion sur la mise en place d’une filière de recyclage du polystyrène (PS) en France.

A l’heure actuelle, le PS est recyclé en très grande majorité, en Allemagne et Espagne, sans possibilité de retour à l’emballage alimentaire et souvent pour des applications à faible valeur ajoutée. En parallèle, avec le déploiement de la simplification du geste de tri, de nouvelles tonnes de PS sont collectées, nécessitant de nouveaux débouchés.

Afin de permettre l’émergence de débouchés de meilleure qualité pour les besoins de l’économie française, les entreprises du secteur sont convaincues de l’importance pour eux d’avoir accès à du PS recyclé de qualité. Il s’agit d’un projet stratégique pour les entreprises agroalimentaires du Consortium qui rappellent que les emballages en polystyrène sont particulièrement optimisés d’un point de vue tant environnemental qu’économique : la création d’une filière de recyclage permettrait de développer davantage la circularité du matériau. Ces entreprises ont donc décidé de travailler ensemble pour mobiliser toutes les compétences et développer des synergies afin d’évaluer, d’ici fin 2020, la faisabilité du développement d’une filière de recyclage du PS en France.

Une première phase de diagnostic pour fin 2020

Dans la lignée des travaux déjà engagés avec Citeo et accompagnés par Valorplast, l’objectif de ce Consortium est de se doter d’une vision précise à cette échéance :

  • de l’engagement des différents acteurs de la chaine de valeur ;
     
  • des solutions technologiques potentiellement opérationnelles ;
     
  • des critères d’écoconception pour intégrer une filière de recyclage ;
     
  • de la faisabilité économique de la filière de recyclage du PS en évaluant les impacts éventuels sur les systèmes de collecte et de tri et en identifiant les investisseurs et les partenaires motivés de la filière.

Créer les conditions d’une véritable économie circulaire du polystyrène

Au vu des avancées technologiques de ces derniers mois, les entreprises sont engagées à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour créer une véritable économie circulaire du polystyrène, l’emballage en fin d’utilisation redevenant un emballage apte au contact alimentaire après recyclage. Ce sera une condition de succès du projet. Ce travail collectif, lancé en juillet dernier va permettre une accélération des prises de décisions et une harmonisation des orientations en matière de technologies. Deux grandes voies technologiques, mécaniques et chimiques, sont aujourd’hui à l’étude et des essais sont en cours pour valider le retour possible à l’alimentaire. Les résultats attendus fin 2020 permettront de définir les conditions de création d’une filière de recyclage du polystyrène en France. Le consortium s’appuiera sur l’expertise de ses membres (actuels et futurs) pour établir un cadre de travail et de prises de décision afin de contribuer à l’objectif de 100% de polystyrène recyclable en France en 2025.

Pour accéder à l’intégralité du communiqué cliquez ici.