A chaque déchet ménager son traitement

Signe de prospérité économique, la consommation de masse a un inconvénient: l’augmentation des déchets ménagers. En 40 ans, leur quantité a doublé. Heureusement, depuis une quinzaine d’années, nous avons appris à les trier, à séparer les matières recyclables et à utiliser les déchetteries pour les déchets encombrants ou dangereux. Reste désormais à réduire le flux à la source.

Des emballages volumineux mais légers

Aujourd’hui, chacun d’entre nous produit 366 kg de déchets ménagers jetés dans la poubelle grise ou le bac de tri. Auxquels s’ajoute 225 kg d’autres déchets destinés aux déchèteries…  Soit environ 590 kg  de déchets pris en charge par les collectivités selon des modalités appropriées à chaque catégorie de déchets :

poubellespar habit2

puce_green la collecte des ordures ménagères résiduelles en porte à porte (déchets en mélange de la poubelle ordinaire), avec 288 kg en moyenne par habitant, représente la plus grande masse de déchets,
puce_green la collecte sélective des emballages et des journaux et magazines en porte à porte ou par apport volontaire aux bornes de collecte, avec 48 kg en moyenne par habitant,
puce_green la collecte du verre, en porte à porte ou par apport volontaire aux bornes de collecte, pour 30 kg en moyenne par habitant,
puce_green viennent ensuite les collectes particulières : déchets verts, encombrants ainsi que les apports individuels en déchetteries.

Les bouteilles et flacons plastiques collectés avec les emballages ménagers sont sans doute plus volumineux mais ils ne représentent finalement qu’une faible proportion de la quantité de déchets que nous produisons.lignes-trans
L'opinion des Français sur leurs déchets

98%
considèrent que la société produit trop de déchets !lignes-trans
65%
estiment produire trop de déchets au sein de leur foyer !lignes-trans
75%
pensent qu’ils pourraient en produire moins !

filet

Moins de déchets ménagers depuis 2007

La quantité de déchets produite par les ménages à doublé depuis 1960. Mais, depuis 2007, cette croissance quasi continue semble s’inverser.

evo-dech-hab1

Les observateurs hésitent sur les interprétations à donner à ce retournement.

puce_green Certains mettent la diminution des déchets ménagers sur le compte de la crise économique.
puce_green D’autres estiment qu’elle est le résultat de l’évolution de nos comportements.

Quelle qu’en soient la cause, cette réduction contribue à réaliser les objectifs fixés par politiques publiques en matière de gestion des déchets, en France comme au niveau européen.

 

Quel traitement pour les déchets ménagers ?

traitement2

cout-habitant2Des coûts différents selon le type de déchet

La collecte et le traitement de ces différents déchets collectés par le service public obéit à des règles précises qui visent :
puce_green à éviter les nuisances et les impacts environnementaux qu’ils pourraient provoquer,
puce_green ou à tirer parti des matières premières avec lesquelles ils ont été fabriqués ou de leur potentiel énergétique.

Dans le premier cas, la gestion des déchets représente un coût pour la collectivité. Dans le second, la valorisation et le recyclage, dégagent des revenus.

C’est le cas, par exemple de la gestion des emballages qui, malgré une collecte sélective plus coûteuse que celle les ordures ménagères, coûte moins chère aux communes et à leurs habitants.