Actualité | A la une espace collectivites
01/04/2016
statistiques

En Europe, comment se porte le recyclage ?

Selon une récente publication d’Eurostat (l’Office statistique de l’Union Européenne), la quantité de déchets municipaux produits par personne en Europe s’est élevée à 475 kg en 2014, en baisse de -10% par rapport au pic de 527 kg par personne atteint en 2002.

Sur les 475 kg de déchets municipaux produits par personne dans l’UE en 2014, 465 kg ont été traités, selon différentes méthodes : 28% des déchets traités ont été recyclés et également 28% mis en décharge, 27% ont été incinérés et 16% compostés. Fait notable : la proportion de déchets municipaux recyclés ou compostés dans l’Union a connu une progression constante au cours de la période considérée, passant de +17% en 1995, à + 44% en 2014.

La quantité de déchets municipaux générés varie fortement d’un Etat membre à l’autre.

 Avec moins de 300 kg par personne, la Roumanie (sur la base de données 2013), la Pologne et la Lettonie ont affiché les plus faibles productions de déchets en 2014, suivies de la République tchèque et de la Slovaquie (chacune avec un peu plus de 300 kg par personne).

A l’inverse, le Danemark, avec 759 kg par personne, est l’Etat membre qui a le plus produit de déchets municipaux en 2014, loin devant Chypre, l’Allemagne et le Luxembourg avec des volumes, certes moins élevés, mais dépassant les 600 kg par personne, alors que Malte, l’Irlande (sur la base de données 2013), l’Autriche, les Pays-Bas, la France ainsi que la Grèce enregistraient une production se situant entre 500 et 600 kg par personne (511 précisément pour l’Hexagone). Il convient de souligner que les écarts constatés entre Etats membres sont en partie attribuables à des différences de couverture des déchets municipaux.

Des méthodes de traitement différent fortement selon les Etats membres.

En 2014, quasiment la moitié des déchets municipaux traités ont été recyclés en Slovénie (49%) et en Allemagne (47%). Le compostage était le plus répandu en Autriche (32%), suivie par les Pays-Bas (27%) et la Belgique (21%). Ensemble, le recyclage et le compostage ont représenté en 2014 près des 2/3 (64%) du traitement des déchets en Allemagne, suivie par la Slovénie (61%), l’Autriche (58%), la Belgique (55%) et les Pays-Bas (51%). En France, 22% des déchets ont été recyclés, et 17% compostés.

La moitié au moins des déchets municipaux traités en 2014 ont été incinérés en Estonie (56%), au Danemark (54%), en Finlande ainsi qu’en Suède (chacune 50%), alors que les proportions les plus élevées de déchets municipaux mis en décharge ont été enregistrées en Lettonie (92%), à Malte (88%), en Croatie (83%), en Roumanie (82% en 2013), en Grèce (81% en 2013), en Slovaquie (76%), à Chypre (75%) et en Bulgarie (74%). En France, 35% des déchets ont été incinérés, et 26% mis en décharge.