Actualité | A la une espace collectivites
28/09/2015
Balles

Prix des balles : baisse à prévoir au 4 ième trimestre

La volatilité du prix du pétrole combinée à une offre européenne importante de PET vierge représentent un danger pour le modèle économique du recyclage.

Le prix du PET vierge a fortement chuté cet été pour passer, début septembre, sous la barre des 900 euros la tonne. Il est difficile dans ce contexte pour les recycleurs de rester compétitifs. Ces derniers compilent des coûts d’achats de balles élevés à leurs coûts industriels et doivent vendre leurs paillettes ou leurs granulés dans un marché européen où l’offre est conjoncturellement supérieure à la demande.

Les variations de prix constatées ces deux dernières années sont particulièrement rapides, à la hausse comme à la baisse. Elles s’expliquent notamment par la volatilité du prix du pétrole sur les composants de base du PET et aussi par l’importance de l’offre internationale en PET vierge.

Pour se développer, le modèle économique du recyclage a besoin de stabilité des approvisionnements et de réactivité dans la fixation des prix d’achat des balles. Le prix de reprise trimestriel mis en place par Valorplast afin de donner de la visibilité aux recycleurs montre aujourd’hui ses limites. Ce dispositif évoluera lors du prochain agrément des éco-organismes en 2016 pour s’adapter aux variations mensuelles des prix des balles et des résines vierges.

Conscient des difficultés actuelles des recycleurs, VALORPLAST prendra en compte cette forte baisse constatée dans son prix de reprise du 4ème trimestre 2015.