L’écoconception des emballages une action collective depuis la conception

L’écoconception est un concept adopté par les entreprises qui s’engagent durablement à préserver l’environnement. Il désigne la conception de produits respectueux des principes du développement durable, notammentau niveau des emballages.lignes-trans
eco-conception-1

Aujourd’hui, un emballage doit assurer toutes les fonctions qu’on attend de lui et être irréprochable d’un point de vue environnemental.
C’est pourquoi, les concepteurs, les conditionneurs et les distributeurs de produits doivent mener une réflexion approfondie en termes économique, écologique, environnemental et de service rendu.

lignes-trans

filet

De la conception à l’éco-conception ?

lignes-trans

Cette évaluation, à long terme, doit prendre en considération aussi bien le produit en lui-même que son emballage.

Elle porte sur toutes les étapes de la réalisation, c’est-à-dire la production, la transformation, le conditionnement, la distribution, l’utilisation et le recyclage, la valorisation ou l’élimination.
Éco-concevoir consiste donc à s’assurer qu’un emballage sera économe en ressources naturelles (énergie, matières premières…) et valorisable en fin de vie.

lignes-trans

filet

L’éco-conception encouragée par l’Europe

lignes-trans

La prise en compte de  l’éco-conception a été encouragée par une directive européenne de 1994. Elle oblige non seulement à prendre en compte la fin de vie des emballages mis sur le marché, mais aussi la réduction à la source lors de la conception du produit (contenant et contenu).

Au fil des années, éco-concevoir est devenu une réelle volonté de la part des entreprises. Et pourtant ce n’est pas toujours facile à mettre en œuvre, car elles doivent prévoir toutes les étapes de la vie d’un produit (fabrication, conditionnement, regroupement, transport, mise en rayon…) et choisir des critères d’analyse pertinents.

lignes-trans

filet

L’éco-conception : une norme, une stratégie marketing ou un choix pertinent ?

lignes-trans

Faire de l’éco-conception peut-être perçu par les cosommateurs comme un moyen pour les entreprises de se donner bonne conscience, de redorer leur image grâce au green-washing.
Dire que ces considérations n’existent pas passerait pour de l’angélisme mais elles ne sont pas suffisantes. Les mentalités ont changé.
Les entreprises ont intégré la réduction de leur empreinte environnementale pour
puce_rose2 se conformer à la législation,
puce_rose2 faire des économies
puce_rose2 et répondre aux attentes sociales du consommateur.

La réflexion sur le contenu comme sur le contenant est donc nécessaire et, à terme, l’éco-conception s’imposera comme une nécessité pour les entreprises.

lignes-trans

filet

L’éco-conception en action

lignes-trans

Bien concevoir à quoi ça sert ? À générer moins de déchets en diminuant le nombre d’emballages ou leur poids, par exemple. L’exemple des bouteilles d’eau est à cet égard probant !

lignes-trans

Année
Nombre de bouteilles d’eau
Tonnes de plastique
Poids de la bouteille (en grammes)
1994 3, 1 milliards 139 000 45
2000 3,9 milliards 129 000 33

lignes-trans

filet

L’emballage plastique et souple, 20 ans de réduction à la source

lignes-trans

 
Poids il y a 20 ans
Poids aujourd’hui
Réduction à la source
Rapport
Contenant
Contenu
 Pot de yaourt 5,8 g 4,8 g -17 % 4,8 g 125 g
 Bouteille d’eau 45 g 23 g -42 % 23 g 1,5 kg
 Bouchon bouteille  eau minérale 3,1 g 1,35 g -56 %
 Bidon 20 L 1,2 g 850 g -30 % 850 g 3 kg

130 000 tonnes de plastique ont été économisées en 6 ans grâce au remplacement du PVC par du PET dans la fabrication bouteilles pour les alléger.

L’allègement des emballages est le premier axe d’éco-conception. Mais éco-concevoir nécessite également d’envisager la fin de vie du produit et donc le recyclage.

Grâce à l’éco-conception, les tonnages de déchets plastiques, ont connu un net recul entre 2007 et 2010 : -10 % pour les chutes de fabrication et -6 % pour les déchets post-consommation.

lignes-trans

filet

Comment réduire l’empreinte environnementale des emballageslignes-transtout au long de leur cycle de vie ?

lignes-trans

reduction-empreinte-01

Les évolutions apportées à chaque étape du cycle de vie

puce_rose2 Production de matière première : passage du PVC au PET et utilisation de PET recyclé ;
puce_rose2 Conception de l’emballage : choix du matériau, réduction de la quantité de plastique utilisé pour fabriquer une bouteille, réduction du nombre de composants, prise en compte de la recyclabilité de l’emballage en fin de vie ;
puce_rose2 Fabrication de l’emballage : mise en place de systèmes de management environnemental (SME) dans les entreprises, réalisation de bilans des émissions de gaz à effet de serre, valorisation des chutes de production, réduction de la consommation d’eau et d’énergie dans les process de fabrication ;
puce_rose2 Conditionnement des produits : allègement, optimisation des transports ;
puce_rose2 Distribution : utilisation d’emballages de transport réutilisables pour la livraison chez les clients (palettes) ;
puce_rose2 Consommation, utilisation : bouteille incassable et possibilité de consommation fractionnée ;
puce_rose2 Collecte et tri des emballages : les bouteilles sont collectées avec les autres emballages ménagers pour être recyclées ;
puce_rose2 Recyclage : fabrication de nouveaux objets en PET recyclé (textiles, bouteilles, stylos, ustensiles de cuisine…)

lignes-trans

filet

L’analyse du cycle de vie (ACV)

lignes-trans

Le but de l’analyse du cycle de vie d’un produit est d’évaluer les flux d’énergie, d’eau,et de matières premières entrantes et sortantes à chaque étape, depuis l’extraction des matériaux jusqu’aux déchets ultimes.
L’analyse du cycle de vie est un outil d’aide à la décision. C’est ce qui permet, chiffres en main de connaître l’impact environnemental d’un produit.

lignes-trans

filet

Barème de contribution d’Eco-Emballages

lignes-trans

Eco-Emballages a pris de multiples initiatives pour encourager l’éco-conception, par le biais de son barème de contribution des entreprises, notamment. Celui-ci prend en considération le poids et le nombre de composants d’emballages d’un produit . Eco-Emballages incite ainsi les entreprises à développer une réflexion en amont sur la réduction à la source.

lignes-trans

tableau-pot-yaourt

lignes-trans

filet

Des actions collectives pour développer l’éco-conception

lignes-trans

docs-eco-emb
Le Conseil National de l’Emballage (CNE)
créé en 1997 donne des recommandations et des conseils aux entreprises en matière d’amélioration des emballages.

Eco-Emballages et Valorplast à travers InterEmballage sont les membres fondateurs et participent activement à ses travaux.

Télécharger le Guide méthodologique « Eco-conception & Emballages » link-orange

 

Le Comité Technique pour le Recyclage des Emballages Plastiques (COTREP), créé et animé par les acteurs de la chaîne de l’emballage plastique (ELIPSO, ECO-EMBALLAGES et VALORPLAST) encourage la recyclabilité des emballages.
Il est un outil au service des producteurs de matériaux, des fabricants d’emballages et des conditionneurs.

Les avis du COTREP constituent une base de connaissances essentielle à l’éco-conception.

Le site du COTREP link-orange