Emballages plastiques : Que cachent ils ?

Tout savoir sur les emballages en plastique ! Nos fiches pédagogiques aident les enseignants à mieux expliquer à leurs élèves les différents aspects de l’emballage en plastique : types des matières, utilisation, avantages, inconvénients, recyclage…

illustr-histoire
filet

Indispensables emballages !

En tant que consommateurs des pays industrialisés nous avons de nombreuses raisons de nous féliciter de la présence des emballages.
puce_rose2 La protection du produit et la lutte contre le gaspillage ;
puce_rose2 La sécurité du consommateur ;
puce_rose2 La juste consommation (ils sont adaptés aux besoins) ;
puce_rose2 La satisfaction des exigences de la chaîne de transport et d’approvisionnement ;
puce_rose2 La valorisation du produit emballé (rôle marketing) ;
puce_rose2 Les modes de consommation d’aujourd’hui et l’évolution de la distribution.

Réduire les pertes alimentaires

Malgré cela, des progrès peuvent encore être obtenus grâce aux emballages.
Selon le rapport de la FAO de 2011 « Global Food Losses and Food Waste », chaque année, un tiers de la production alimentaire mondiale est perdue ou jetée soit l’équivalent de 1,3 milliards de tonnes.
Potentiellement destinés à l’alimentation humaine, ces produits sont perdus ou jetés tout au long de la chaîne alimentaire, à cause de l’infestation d’insectes, de la dégradation de la qualité des produits, de mauvaises conditions de stockage ou de la rupture de la chaîne du froid…
Autant de raisons d’utiliser des emballages performants et adaptés aux conditions locales de production et de distribution des produits.

filet

Les 6 fonctions essentielleslignes-trans

plastic-pub

lignes-trans
1. Conserver

Voir

conservation

L’emballage a un rôle de conditionnement.
Il protège le produit contre des agressions extérieures (thermiques, biologiques, chimiques…) qu’il peut subir de sa fabrication à sa consommation.
Il permet ainsi de conserver ses qualités (hygiéniques, péremption, goût…)filet

lignes-trans
2. Protéger

Voir

protection2

Les différents type d’emballages permettent de garantir l’intégrité et la qualité des produits tout au long de la chaîne du producteur au consommateur : transport, stockage, distribution, mise en rayon et consommation…
L’emballage a également vocation à protéger l’environnement ou l’utilisateur lorsque son contenu présente un risque : toxicité, pollution, inflammabilité…
filet

lignes-trans3. Informer

Voir

information

L’emballage permet l’affichage des informations réglementaires obligatoires. Il apporte au consommateur les informations essentielles sur :
puce_rose2 la composition du produit et son origine,
puce_rose2 la bonne utilisation du produit et les consignes de sécurité : date limite de consommation, mode d’emploi…
filet

lignes-trans
4. Manipuler et doser

Voir

dosage

L’emballage a un rôle ergonomique.
Sa conception doit faciliter le transport, la manipulation et le stockage du produit par le consommateur.
Enfin, il peut aussi faciliter le dosage des produits ou encore, comme les recharges, permettre le réemploi des emballages plastiques utilisés auparavant.filet

lignes-trans
5. Contrôler

Voir

controle

Avec les technologies numériques d’étiquetage (impression de codes, étiquettes électroniques, puces…), l’emballage participe à la traçabilité du produit, notamment dans l’agroalimentaire.filet

lignes-trans
6. Promouvoir

Voir

promo

L’emballage fait la promotion du produit.
Par sa forme, son aspect ou son originalité, il met en valeur la marque et le produit afin de donner envie d’acheter. Il participe ainsi à sa publicité.
C’est d’ailleurs la mission d’une de ses activités spécialisées appelée le packaging.filet

lignes-trans

filetPourquoi tant d’emballages sont-ils en plastique ?

lignes-trans

Si les matières plastiques sont autant utilisées pour emballer un si grand nombre de produits de grande consommation, c’est qu’elles présentent des caractéristiques spécifiques indispensables pour conserver toutes ses qualités à chacun des produits à emballer : résistance, malléabilité, légèreté, facilité de transformation, faible coût…

Hygiéniques et refermables

Aptes au contact avec les aliments, certains emballages permettent la conservation des produits frais y compris ceux vendus au détail ou à la coupe, dans les magasins.

Souples et légers

Le plastique, remplace souvent le verre pour fabriquer les bouteilles. Solides et légères, elles ont l’avantage du poids : 35 g de plastique contre 350 g de verre pour emballer un litre de jus de fruit !

lignes-trans

Faciles à modeler

Les plastiques sont faciles à modeler et à façonner selon des formes très complexes.

Réutilisables

Avant d’être recyclés, certains emballages peuvent être tout simplement réutilisés comme par exemple les bouteilles ou certaines boîtes plastiques de conditionnement, qui restent plus légères que du verre !

Isolants et imperméables

Les films et sacs plastiques protègent les produits de l’humidité, de la chaleur et des autres agressions extérieures.
Ils protègent souvent les céréales ou les gâteaux à l’intérieur d’un carton.

Rigides et parfois incassables

Par rapport au verre ou au papier-carton, les plastiques ont un avantage en matière de solidité tout en restant très légers !

 

Aspects et couleurs variés

Transparents ou opaques et faciles à réaliser dans toutes les couleurs, les plastiques sont un matériau qu’affectionnent les designers.

Valorisables (recyclage, énergie…)

En fin de vie, après avoir rendu de nombreux autres services, une nouvelle vie les attend sous forme de matière recyclée ou d’énergie pour nous chauffer !

lignes-trans

Les 3 niveaux d’emballages

Tous les emballages sont-ils indispensables ? Attend-on d’un emballage qu’il possède toutes les qualités précédemment expliquées ? Déjà, il est nécessaire de préciser ce qu’on entend par le terme « d’emballage » ou plutôt « d’emballages ». Entre le moment où un produit est fabriqué et le moment où il arrive sur la table d’un consommateur, il a été emballé trois fois.

schema-emballage-03

Ceux que nous devons trier !

lignes-trans

Le premier emballage est dit de vente ou emballage primaire.
C’est celui que le consommateur connaît parce que c’est celui qu’il ramène chez lui.
Il constitue l’enveloppe matérielle au contact direct du produit qu’on appelle aussi le « conditionnement ». C’est pourquoi, il est soumis à des règles sanitaires précises quand il est destinés à des produits alimentaires, d’hygiène ou de de santé.

primaire

Quelles qualités le consommateur
est-il en droit d’attendre ?

Entres autres qualités, nous attendons des emballages primaires qu’ils soient :
puce_rose2 sûrs : inviolabilité, résistance à la perforation et à la déchirure…
puce_rose2 hygiéniques et pratiques : facile à ouvrir, refermables en cas de consommation fractionnée…
puce_rose2 capables de protéger le produits des contaminations extérieures et d’assurer une bonne conservation par l’imperméabilité aux gaz, à la vapeur d’eau et à la lumière, protection contre les UV…
puce_rose2 porteurs d’informations, réglementaires ou non ;
puce_rose2 et de services supplémentaires : cuisson sous vide, stérilisation, dosage, contrôle de la fraicheur, prêt à l’emploi…
puce_rose2 Et bien sûr valorisables et, si possible même, éco-conçus.lignes-trans

Ceux que manipule le commerçant !

lignes-trans

L’emballage primaire du produit ne suffit pas. Les acteurs de la distribution (commerçants, chefs de rayons…) doivent compter avec l’emballage de regroupement ou emballage secondaire.
En effet, lorsque les magasins commandent un produit, ce dernier arrive rarement seul, car ces entreprises commandent en « gros ». Plusieurs exemplaires du même produit sont emballés en même temps par le fournisseur.
Les consommateurs voient rarement ce niveau d’emballage, sauf pour les bouteilles par exemple qui sont souvent groupées par lot de 6.

Pourquoi les films plastiques sont-ils des emballages secondaires très utilisés ?

primaireCes emballages secondaires sont appréciés, entre autres raisons, parce qu’ils sont :
puce_rose2 isolants et imperméables ;
puce_rose2 souples et légers grâce à leur faible épaisseur ;
puce_rose2 solides et résistants ;
puce_rose2 faciles à mettre en œuvre ;
puce_rose2 et valorisables : par recyclage ou production d’énergie.

Ceux des opération logistiques

lignes-trans

Enfin, en aval de la chaîne, les produits sont emballés pour le transport.
C’est ce qu’on appelle l’emballage tertiaire. Il permet de transporter les emballages secondaires vers les magasins.

palettes

Quels emballages plastiques utilisent-on pour
transporter des produits dans
de bonnes conditions ?

On a besoin d’emballages solides, légers et facilement réutilisables tels que les caisses, les caisses-palettes et les palettes plastiques…
Ils peuvent être réutilisées de nombreuses fois après usage pour prolonger leur durée de vie.
puce_rose2 Plus de 99 % de ces emballages sont recyclés en fin de vie.
puce_rose2 La réutilisation de ces emballages participe à la réduction à la source et à la prévention des déchets.lignes-trans