Une entreprise pionnière dans le recyclage des emballages plastiques ménagers

Soucieuse de maîtriser la production d’ordures ménagères, la France s’est engagée depuis 1992 dans un vaste programme de valorisation des déchets. Dès sa mise en œuvre, Valorplast a joué un rôle de premier plan pour le recyclage des emballages plastiques.

vocation-valorplast
logo-valorplast

Valorplast, expert du recyclage des emballages plastiques

Valorplast, depuis 1993, a pour missions de : garantir et orchestrer la reprise des flux de plastiques collectés et triés par les
collectivités, promouvoir durablement le recyclage en développant notamment des débouchés pour l’ensemble des emballages plastiques,
favoriser l’écoconception des emballages plastiques en vue d’améliorer leur recyclabilité, sensibiliser assidûment tous les publics aux enjeux du tri et du recyclage des plastiques.

Un dispositif dont le succès repose sur chacun d’entre nous

  • Les entreprises

    Les entreprises ont la responsabilité légale de valoriser les emballages usagés des produits qu’elles ont mis sur le marché. Pour cela, elles adhèrent à des Sociétés Agréées et payent le Point Vert.

  • Les sociétés agréées

    Les sociétés agréées (ou éco-organismes) comme Eco-Emballages, Leko et Adelphe, prennent en charge la gestion des emballages usagés pour le compte des entreprises. Pour cela, elles collectent les contributions des entreprises afin d’organiser et de financer la collecte sélective, le tri et le recyclage en partenariat avec les collectivités locales.

  • Les collectivités

    Les collectivités territoriales assurent la collecte des déchets ménagers. En contractant avec une société agréée, elles s’engagent à développer une collecte sélective des emballages ménagers selon un programme pluriannuel. En contrepartie elles reçoivent des soutiens financiers en fonction des volumes de déchets valorisés.

  • Les filières

    Les industries de production des matériaux et de fabrication des emballages se sont organisées dans le cadre de leur filière pour assurer un recyclage adapté à chaque matériau d’emballage. Ces filières de recyclage spécialisées apportent des garanties à l’éco-organisme et aux collectivités territoriales qui adoptent la Reprise Filière. Les collectivités locales bénéficient ainsi pour leurs emballages collectés :d’une garantie de reprise quelles que soient les quantités livrées ou la localisation du centre de tri, d’une garantie d’égalité des prix pour toutes les collectivités, d’une garantie de recyclage effectif des matériaux.

  • Les citoyens

    Le citoyen, par son geste de tri, est la clé du bon fonctionnement de ce dispositif et, au-delà des progrès du recyclage. D’où l’importance des actions d’information et de sensibilisation.

loi-recyclage-plastique

À l’origine, la responsabilité légale des producteurs

À partir de 1992, la loi a obligé les producteurs ou les responsables de la mise sur le marché d’emballages ménagers, à contribuer à leur élimination*.
À défaut d’y satisfaire par leurs propres moyens, ces entreprises peuvent :
- confier cette mission à une société agréée pour la reprise des emballages ménagers
- en lui versant une contribution proportionnelle au volume d’emballages ménagers mis en marché.

* Selon la loi, l'élimination des déchets inclus les opérations de collecte, transport, stockage mais aussi de recyclage.

producteur-plastique

Des obligations étendues à la valorisation et au tri

En 1996, la législation a imposé la prévention et la valorisation des déchets d’emballages, par le recyclage notamment.
Les Plans d’Elimination des Déchets Ménagers doivent en effet comporter un volet sur la prévention et la valorisation des déchets d’emballages en fixant des objectifs de recyclage et en prévoyant des dispositifs de collecte séparée.
Le décret 98-638 du 20 juillet 1998 a imposé aux entreprises de prendre en compte ces exigences dans la conception et la fabrication des emballages ouvrant ainsi la voie à l’éco-conception.

grenelle-environnement

Un nouvel élan depuis le Grenelle de l’environnement et aussi la loi de Transition Energétique pour une Croissance Verte

Votée en août 2015, la loi de Transition Energétique pour une Croissance Verte vise avant tout de lutter contre le gaspillage et de promouvoir l’économie circulaire. Pour cela, elle s’est donnée des ambitions fortes pour la l’ensemble de la filière de recyclage des emballages plastiques ménagers.
Dans les principaux objectifs , on retrouve la volonté de :
- Réduire de 50% les déchets mis en décharge d’ici 2025
- Harmoniser les schémas de tri et de collecte des emballages plastiques partout en France d’ici 2022
- Promouvoir le principe de proximité au sein de la filière
- Développer l’écoconception des nouveaux emballages mis sur le marché.